Err

  •  
  • Informations
  •  

Qui je suis ...


J'ai connu le dégoût, le profond dégoût de mon corps. Se détester, se pourrir devant le miroir, ces phrases assassines face à nous-même.

Ne pas s'aimer mais aussi se rejeter. On peut y perdre beaucoup d'énergie là-dedans.

Après avoir connu trois grossesses, de la violence psychologique, morale et de la dépendance affective, j'ai eu un déclic, une envie furieuse de vivre, de me libérer de mes propres chaînes.

Alors j'ai testé, expérimenté, pour enfin vivre, être libre, libre dans mon propre corps.

Pouvoir enfin m'aimer entiérement et inconditionnellement.

Quelqu'un a un jour demandé à Michel-Ange comment il avait réussi à sculpter une statue aussi magnifique de David. A quoi il a répondu :" Je n'ai pas créé David, il était là depuis le début, dans cet immense bloc de marbre. Je n'ai eu qu'à tailler dans la pierre pour l'y trouver."

Et puis un jour, j'ai construit mon rêve. Je suis devenue photographe, et plus précisément photo-thérapeute.

C'est grâce à mon parcours et à mon art que j'aide aujourd'hui les femmes, les hommes mais aussi les enfants, adolescents à reprendre confiance en eux mais aussi en leur corps.


Il y a quelques mois mon dernier bébé est né, mon quatrième enfant, ça aurait du être tellement simple cette nouvelle grossesse, et pourtant... J'ai pris beaucoup de poids, beaucoup de peur, de stress et d'angoisse sont remontés.

J'ai réussis à poser des mots sur ces kilos émotionnels :" violence obstétricale" 

Pendant des années ma peur du médical n’a jamais été pris en compte et surtout les médecins et professionnels mettait ça sur le compte de mon âge.

Mais à 38 ans je n’aime toujours pas les piqures, et surtout les actes gynécologiques.

Aujourd’hui j’ai décidé de commencer une formation de doula pour accompagner les femmes dans ce magnifique chemin que de donner la vie mais je souhaite faire en sorte qu’elles vivent des moments d’écoute, de bienveillance, de respect de leur corps, de leur douleur et de leur souhait.

Qu’elles soient considérées comme des femmes à part entières et pas comme un bout de viande ou un numéro de dossier.

Que le projecteur qui est mis sur elle pendant la grossesse soit toujours présent pendant leur période de post-partum. Qu’elles continuent après l’accouchement à être mère et femme. Qu'elles soient écouter dans leur projet, avoir un accompagnement sur l'allaitement ou non.

Et être accompagné dans ce grand changement de leur corps pendant toute cette période et surtout sur cette période de post-partum.                               

Je vous reçois dans mon bureau situé au Plessis Sainte Opportune mais également à domicile chez vous dans le secteur du Neubourg,Conches, Beaumont le Roger, Evreux, Bernay,...

Je travaille également dans différentes structures, associations et lycées.


Pour Me Contacter

Tel : 06.34.15.03.71


Mail :photografhic@outlook.fr


HORAIRES D'OUVERTURES

tous les jours de 9h à 18h, fermés le dimanche


Complément

Nous avons souvent tendance à nous sous-estimer, à nous sous-évaluer, à nous juger, nous critiquer et nous comparer.

Nous avons beaucoup de mal à nous sentir à notre place, nous sentir épanouie, être heureux, apprendre à s'aimer, vivre la vie pour laquelle nous sommes destinée...

Nous devons comprendre certaines choses sur nous, adopter un nouveau regard sur nous.


Dans le respect, le non jugement et la bienveillance, je vais vous aider à prendre conscience de vos intérêts inconscients à être dans cet état émotionnel, de corps, ce poids, ou ce non-amour de vous.

Vous allez vous regarder autrement, mieux comprendre votre histoire, vous libérer de vos noeuds inconscients et couper avec vos liens toxiques et paralysants.


Citation

"Lorsque vous vous servez d'un appareil photo, non pas comme d'une machine, mais comme le prolongement de votre coeur, vous ne faites plus qu'un avec votre sujet."